DELPHINE VANPOPERINGHE

Formée pendant cinq ans aux techniques de la sculpture dans un atelier du Nord, la sculpture est devenue le langage de Delphine, observer pour tenter d’exprimer ce que le corps nous laisse deviner. 

Elle tente, malgré le formalisme du sujet, un dialogue entre la matière terre et les émotions, celles du sujet et les siennes. Elle cherche à interroger le vivant, restituer cette traversée par différentes couches, épaisseurs qui nous façonnent et structurent. 

Paysages intérieurs, émotions, sensations, à-coups, sont les matières de son travail, un travail de mémoire introspective à la recherche d’un équilibre “ressenti”.